browse around this site crmwatches.com. navigate to this site replica watches. navigate to this web-site best replica watch site 2021. click over here replica watches for sale in USA. High-quality https://www.replikklockor.com/. more https://www.zegarkireplica.pl/. over at this website swiss made replica watch. 75% off https://shopswisswatches.com/. click for more info imitation watches. 50% off luxury watches replica. try these out www.insurancewatches.com. check that replica watches aaa+ quality. finest materials with scrupulous attention to details. Find more here https://www.attorneywatches.com. navigate to this website breitling bentley replica. Under $200 https://www.cdomegawatches.com. dig this richard mille replica watch. from this source computerhublot. Women's 401kwatches.com. official website replica bell and ross.

Les pharmacies Guyanaises
Le choix le conseil le prix

AVION

AVION

PROBLEMES DE SANTE LIES A L’AVION 

Voyager en avion n'est pas anodin. Prendre l'avion est un moyen rapide, pratique  de franchir de très longues distances  et  en même temps,  un mode de transport qui impose beaucoup de contraintes à notre organisme. Au-delà du bien connu décalage horaire, voler a d'autres effets sur l'organisme qu'il est utile de connaître, afin de les prévenir ou du moins de s'y préparer.

Quel risque pour sa santé en avion ? En effet, des précautions sont à prendre pour sa santé avant de prendre l'avion, lesquelles ?

  1. Otite barotraumatique : Dans les cabines des avions, il existe une forte variation de pression qui entraine des modifications du volume des gaz enfermés dans les cavités  fermées de la sphère oto-rhino-laryngologique responsables des sensations désagréables et des douleurs d’oreille  lors des décollages et atterrissages  pouvant aller jusqu’aux lésions importantes du tympan provoquant ainsi une otite dite barotraumatique . C’est précisément le cas lorsqu’on prend l’avion avec les fosses nasales partiellement obstruées, situation normale si la personne qui prend l’avion souffre d’une sinusite ou d’une rhinite par exemple.  Pour éviter cette gêne, sucer un bonbon ou mâcher un chewing-gum permet d’égaliser  les pressions. Chez le nourrisson, il faut prévoir un biberon. Médicalement, libérer les fosses nasales  par  les médicaments disponibles en pharmacie, avant le décollage  et l’atterrissage permet de limiter les complications.

  2. Sècheresse de l’air dans les avions : il est fortement conseillé aux porteurs de lentilles de contact de les retirer durant le vol.

  3. Thrombose veineuse : Certains facteurs notamment la sècheresse de l’air dans les avions, la baisse de la pression d’oxygène dans les cabines , l’immobilité aggravée par la prise d’alcool et de médicaments favorisant le sommeil, le croisement des jambes en position recroquevillée ou toute gêne au retour veineux ( pantalon serré par  exemple ) exposent surtout chez les personnes à risques  à un risque accru de thrombose veineuse et d’embolie pulmonaire . Notre conseil : boire régulièrement de l’eau, de se lever et marcher toutes les 2 heures et d’éviter  toute prise excessive d’alcool et /ou de somnifère. Chez les personnes disposant déjà des facteurs de risque de thrombose, l’administration d’héparine de bas poids moléculaire (HBPM) en sous cutané est recommandée, 1 à 2 heures avant le vol.

  4. Décalage horaire (jet lag) : Se fait ressentir lorsqu’on dépasse 6 fuseaux horaires et se traduit par des troubles du sommeil et des baisses d’efficience intellectuelle. Conseil : Adopter dès l’arrivée le rythme social du pays d’accueil en se  calquant directement sur l’heure des repas. On peut aussi éviter le jet lag par la prise des médicaments prescrits par un médecin  pendant le voyage. Pour les personnes en traitement continu (contraception, traitement du diabète, traitement anticoagulant par exemple) se recaler sur l’heure locale en décalant progressivement les prises afin d’éviter les risques de sur-ou de sous-dosage.

  5. Personnes devant éviter de prendre l’avion (contre-indications) : Les femmes enceinte à moins d’un mois du terme,  les femmes ayant accouché dans les 7 jours précédents le vol, les nouveau-né de moins d’une semaine, les personnes accident vasculaire récent, infarctus du myocarde récent, les personnes ayant eu un accident de décompensation récent, les personnes ayant fait une plongée sous-marine dans les 12 heures précédant le vol,  les personnes ayant une insuffisance respiratoire sévère, une anémie sévère, une drépanocytose homozygote sévère.  Dans le cas de la drépanocytose, une supplémentation en oxygène doit être envisagée dans la mesure du possible.

PRIX CHOC DU MOIS ! sur la parapharmacie

Les rendez-vous permanents

Les incontournables